Jacques Balmat dit Mont-Blanc

En l’an 1834, deux hommes traversent le glacier du Ruan. “Où vont-ils ces deux là?” se demandent deux petits bergers occupés à garder les vaches à Vogealle.

Ces deux-là sont Jacques Balmat, dit Mont-Blanc, qui gravit le premier le sommet du Mont-Blanc en compagnie de Michel Gabriel Paccart. Le second, c’est un pauvre homme de Vallorcine mais fameux chasseur de chamois, dénommé Pache.
Les deux compères sont à la recherche d’or car François Joseph Mocand, ancien maire de Sixt et chasseur d’ours, avait parlé de la tanna de l’or (le trou de l’or), une crevasse dans un pâturage sous le glacier du Mont Ruan. Nos deux amis progressent sur une vire de plus en plus étroite. Alors que Balmat continue, Pache décide de s’arrêter.

Balmat ne devait jamais réapparaître.

Le mystère de cette disparition fit rentrer Balmat dans la légende. On dit que le syndic fit promettre aux deux jeunes bergers de ne rien révéler de ce qui s’était passé. Ainsi la région resterait préservée de la fièvre de l’or.

Le lac de Vogealles La faune Vogealle à Salanfe