Vogealle à Salanfe

Du Refuge de la Vogealle à l’Auberge de Salanfe (1940 m) coord. 563.850/110.470.

Six à sept heures, selon les conditions (enneigement tardif dans les Ottans) sont au programme pour ce troisième jour.
Cette étape est la plus technique avec le passage des Ottans équipé d’échelles. Tout d’abord, faisons un bout de chemin avant d’arriver dans ce lieu “mythique”.

Après avoir quitté le Refuge, prendre le sentier qui monte au lac de la Vogealle (1999 m). Peu avant le lac, (1975 m), dans un petit plateau où de gros blocs de roche fraternisent avec le torrent de Vogealle, il faut prendre à droite où 320 m de dénivelé entre lapiaz et pelouse alpine nous emmènent à la Tête à Perua (2295 m) qui domine le Fond de la Combe.
La vue est magnifique sur le Tenneverge, la Pointe des Rosses, le Mont-Ruan et le Petit Ruan. Une longue traversée sur ce magnifique balcon dominé par le Mont-Sagerou nous mène au col du même nom (2395 m). Au col, la vue s’ouvre encore sur le Vallon de Susanfe et, plus loin, le Val d’Illiez avec, en arrière plan, le Chablais, les Préalpes et le Jura. Devant nous la Haute-Cime (3257 m), premier sommet sur l’ouest des Dents-du-Midi. Légère montée et nous voilà à la Tête des Ottans (2549 m).

Le chemin passe un peu en-dessous de la Tête du côté droite pour arriver au Col des Ottans (2496 m) en passant près de la Borne en pierre.

Le randonneur qui s’engage pour faire le sommet du Ruan prend jusqu’ici le même itinéraire et il bifurque sur la droite par l’épaule du Petit-Ruan (2847 m). Pour nous, descente direction nord, nord-est. Au pied du névé, suivre le chemin bien marqué et équipé de chaînes. Tôt dans la saison, il est conseillé de se munir d’un piolet et d’une corde surtout s’il reste encore de la neige à cet endroit.
Un peu plus bas, sur le fil de l’arête, un trou attire notre curiosité et nous incite à avancer vers le vide.
Et c’est ici que le fameux “passage des Ottans” avec ses 80 mètres de cheminée équipée d’échelles, d’étriers et de chaînes très bien sécurisés nous attend.

Le premier pas est hésitant mais une fois lancé, tout devient plus facile et l’on se rend compte que les “on dit” gonflent souvent les difficultés de certains endroits très réputés. Le glacier des Ottans vient lécher avec ces névés éternels le pied de ce passage. Arrivé sur la neige, rester sur la droite tout en descendant entre les névés et les moraines jusqu’où le chemin traverse une petite barre de rochers à environ 2160 m.
Une cinquantaine de mètres pendant lesquels il faut faire attention mais le chemin est bien marqué et, au pied de la barre, suivre la moraine plein nord jusqu’à un petit replat. Prendre à droite dans une petite vire schisteuse (2020 m). Traverser deux torrents en direction de la station de pompage (1905 m) et prendre le chemin 100 mètres à droite de la station.

Rejoindre le sentier qui vient du Pas d’Encel et monter à l’est pour atteindre la Cabane de Susanfe (CAS), à 2102 m d’altitude. La face nord du Ruan nous domine avec ses 940 mètres de dénivelé.
Depuis la cabane, il faut encore une heure pour rejoindre le col de Susanfe par un chemin très agréable.
Arrivé au col, panorama splendide sur le bassin de Salanfe. Sur notre gauche, au nord, s’offrent à la vue les Dents du Midi et, au sud, la Tour Sallière (3220 m) et ses deux contreforts, l’Eglise (3077 m) et le Dôme (3138 m). En face sur la gauche les Rochers de Gagnerie, la Dent du Salentin, les Petits Perrons et le Luisin. Pour se rendre à la Haute Cime (3257 m), prendre le chemin qui monte sur notre gauche en direction du nord. Mais pour l’heure, l’itinéraire du Tour du Ruan redescend en direction du lac de Salanfe. Suivre le balisage et le tracé aménagé dans les dalles schisteuses, tout en zigzagant dans ce terrain lunaire et très minéral. Plus bas, un passage un peu délicat est équipé d’une main courante sur plus de 50 mètres. Il faut un peu moins d’une heure pour arriver vers les replats de Lanvouiss (1940 m) et de là, à peu près une demi-heure pour atteindre l’Auberge de Salanfe tout en longeant le lac.

A midi, on peut faire une halte à la Cabane de Susanfe où les bons plats de Muriel nous font vite oublier la fatigue accumulée durant ces trois journées.

Informations techniques

Dénivelée positive:  1 364mètres

Dénivelée négative:  1 368mètres

Distance:  14.90km

Temps de marche aller:  6h30

Temps de marche retour:  6h45

Difficulté:  Echelles au Col des Otans

Téléchargements

Fichier kml:  Télécharger le fichier kmz/kml (5 ko)