Les traces des dinosaures

Les habitants du Giffre français (Savoyards) et du Trient valaisan (Salvanins) se disputèrent au cours des âges les alpages de Barberine et d’Emosson qui faisaient partie du territoire de l’Abbaye de Saint-Maurice;celle-ci ne sera dépossédée de ses droits qu’en 1798. Malgré des délimitations précises apportées aux pâturages d’Emosson, de Barberine et du Vieux-Emosson, le 18 juillet 1307, par Jacques d’Ayent, abbé de Saint-Maurice, et par Guillaume de Villette, prieur de Chamonix, d’éternelles disputes pour ces terres opposèrent les deux parties.

Définition des géotopes selon le groupe de travail de L’ASSN :

Les géotopes sont des portions de la géosphère délimitées dans l’espace et d’une importance géologique, géomorphologique ou géoécologique particulière. Ils sont des témoins importants de l’histoire de la Terre et donnent un aperçu sur l’évolution du paysage et du climat.

Le site du Vieux-Emosson se singularise par des paysages grandioses et par la richesse des informations qu’il apporte.

Que peut-on observer ?

Plus de 800 empreintes de pas de dinosaures sur environ 350 m2 et des figures sédimentaires (rides de vagues, polygones de dessiccation), datées de 230 millions d’années (Trias, début de l’ère Secondaire) et conservées jusqu’à nos jours grâce à des conditions de fossilisation particulière.
Les trois groupes de roches rencontrés à la surface de la Terre: les roches sédimentaires, les roches magmatiques et les roches métamorphiques.
Les différences de comportement de ces roches selon leur nature lorsqu’elles sont soumises à des contraintes: certaines plissent alors que d’autres cassent.

Les glaciations Les tremblements de terre Emosson à Grenairon