Descriptif technique du Tour du Ruan

Si les Valaisans l’appellent Mont Rouyan, les bergers de Sixt (Haute-Savoie), qui le connaissent mieux et l’ont, je suppose, baptisé, lui donne le nom de Mont Rouan. Celà autoriserait l’hypothèse: Mons ravidanus Mont gris, mont noir et blanc. (Tiré de La montagne et ses noms, de Jules Guex, 1976).

Le Ruan: d’où vient ce nom ?

Ruan est le nom du sommet au nord du barrage d’Emosson. Ce Mont Ruan qui culmine à 3044 m a deux sommets satellites qui le composent: à l’ouest le Petit Ruan (2847m) et, à l’est, le Grand Ruan (3057m). 
A ses pieds, les Glaciers des Fonds et du Ruan l’encerclent. Le Tour lui-même se déroule à cheval sur deux pays, la France avec la région de la Haute-Savoie plus précisément la Vallée du Haut-Giffre, et la Suisse, sur le territoire du canton du Valais, district de St-Maurice, et sur les hauts de la Vallée du Trient.

L’itinéraire

Pour comprendre le tracé et la géographie du Tour, je vous propose de consulté la carte descriptif à la page précédente.
Ce trek se déroule sur quatre jours avec un total approximatif de temps de marche qui varie entre 27 et 32 heures. Quatre étapes reliées à chaque fois par un refuge ou une cabane pour permettre de se loger.